Marcel  Bluwal
Fiche Artiste

Marcel Bluwal

L’activité professionnelle de Marcel Bluwal s’étend de 1945 à 2018 sur plus de 70 ans. D’abord caméraman pour l’armée de 1945 à 1948, il participe dès 1949 à la naissance et au développement de la télévision en France. Sa première fiction dramatique notable est Sixième Étage de Gehri en 1954. Spécialiste de la «fiction en direct» de cette époque, on peut noter ses réalisations du Revizor de Gogol (1956), de la série Si C’était vous (1957), écrite avec Marcel Moussy, des Loups de Romain Rolland (1959) et surtout celle des Joueurs de Gogol, avec une distribution brillante comprenant Michel Piccoli, Claude Rich, Charles Denner et Jean-Pierre Marielle. À partir de 1961, toutes ses réalisations auront le film pour support. D’abord Le Mariage de Figaro avec Jean-Pierre Cassel (1961), puis Dom Juan de Molière (1965) où la mise en scène et les prestations de Michel Piccoli et de Claude Brasseur sont par ticulièrement remarquées. S’en suit une période très prolifique d’une dizaine d’années qui va du Jeu de l’amour et du hasard (1966) avec Jean- Pierre Cassel, Claude Brasseur et Danièle Lebrun jusqu’au Lulu de Wedekind dans sa première version intégrale (1978), avec Michel Piccoli et également Danièle Lebrun. On y note La Double Inconstance (1967) où Judith Magre vient s’intégrer au trio du Marivaux précédent, Les Frères Karamazov (1969) avec Pierre Brasseur dans son dernier rôle, la série Vidocq avec Bernard Noël et Claude Brasseur interprétant successivement le rôle-titre, série dont le succès inattendu est quasi mondial (1966- 1972), une version dite « de gauche » des Misérables de Victor Hugo (1972) avec Georges Géret dans le rôle Valjean et François Marthouret dans celui de Marius et l’adaptation de Antoine Bloyé de Paul Nizan (1974) interprété par Pierre Santini. Parallèlement, Marcel Bluwal a entrepris une carrière de réalisateur de cinéma chez Gaumont. Deux titres ressortent : Le Monte-Charge d’après Frédéric Dard avec Lea Massari (1972) et un De Funès dialogué par Audiard, Carambolages (1973) en sélection officielle au Festival de Cannes. 1983 marque la date de sa rencontre avec Simone Signoret dont il signera les deux derniers films avec la collaboration de Jean Claude Grumberg: Thérèse Humbert (1983) et Music-Hall (1985). Les derniers films de cette période seront un policier de la Série Noire, 1996 avec Jean-Pierre Donnadieu (1984), Les Ritals d’après Cavanna (1991) et Jofroi de la Maussan (1992) d’après la nouvelle de Giono, avec Jacques Dufilho.

Du bonheur de donner
Du bonheur de donner
À partir de 18,90 €