Marcel Cuvelier
Fiche Artiste

Marcel Cuvelier

Metteur en scene

Né le 14 mai 1924 à Glageon (Nord), Marcel Cuvelier était avant tout un homme de théâtre. Formé à la fin des années 1940 à l’école du Vieux-Colombier, il signe dès le printemps 1950 sa première mise en scène : Nous avons les mains rouges, de Jean Meckert. Mais c’est surtout par sa rencontre avec Eugène Ionesco qu’il entre dans l’histoire du théâtre, en 1951.Vous pouvez partager un article en cliquant sur les icônes de partage en haut à droite de celui-ci. Il crée, d’abord au Théâtre de poche puis au Théâtre de la Huchette, La Leçon, en collaboration avec l’auteur, et joue dans La Cantatrice chauve, mise en scène par Nicolas Bataille. Grâce à lui, grâce à sa femme, Thérèse Quentin, qui y a également beaucoup joué, et grâce à sa fille, Marie Cuvelier, qui aujourd’hui y interprète le rôle de l’élève dans La Leçon, la Huchette est resté encore et toujours « le » théâtre d’Eugène Ionesco, celui où l’on peut voir en permanence les deux pièces les plus célèbres de l’auteur franco-roumain. Marcel Cuvelier ne cessera par ailleurs de reprendre une autre pièce de Ionesco, Le Roi se meurt. Ce goût pour les auteurs contemporains a aussi amené Marcel Cuvelier à découvrir Jean-Claude Grumberg : « comédien, Jean-Claude Grumberg avait dans ses tiroirs une première pièce. Cuvelier la lut, l’aima et, sur un coup de tête, décida de la monter avec trois sous et trois copains », racontait Claude Sarraute dans nos colonnes, en février 1968, lors de la création de Demain une fenêtre sur rue. Puis Marcel Cuvelier a créé L’Augmentation, de Georges Perec, en 1970.

LA LEÇON
LA LEÇON
2 spectacles : La cantatrice chauve / La leçon
2 spectacles : La cantatrice chauve / La leçon