Robert Cantarella
Fiche Artiste

Robert Cantarella

Après une formation aux beaux-arts de Marseille et à l’école duThéâtre national de Chaillot dirigée par Antoine Vitez, Robert Cantarella fonde dans les années 1980 leThéâtre du Quai de la Gare, puis la compagnie des Ours, avec la volonté de faire découvrir ou redécouvrir les auteurs du XXe siècle. La création d’Inventaires de Philippe Minyana en 1987 marque le début d’une amitié et d’un compagnonnage avec l’auteur,dont Robert Cantarella monte successivement Les PetitsAquariums en 1989, Les Guerriers en 1991, Drames brefs 1 en 1996, Anne-Laure et les fantômes en 1999 puis Pièces en 2001. Ensemble, ils cosignent la mise en scène du Sang chaud de la terre de Christophe Huysman en 1991. Entre!1989 et!2007,Robert Cantarella a notamment mis en scène Divertissements touristiques de Noëlle Renaude, Sourire des mondes souterrains de Lars Norén, Le Siège de Numance de Cervantès au festival d’Avignon, J’étais dans ma maison et j’attendais que la pluie vienne de Jean-Luc Lagarce, Oncle Vania de Tchekhov, Hamlet de William Shakespeare, Samedi, dimanche et lundi, d’Eduardo de Filippo, Les apparences sont trompeuses de Thomas Bernhard,Le Chemin de Damas de August Strindberg et Hyppolite de Robert Garnier pour le festival d’Avignon 2007. Depuis 1993,Robert Cantarella exerce également une activité régulière de formation tant en France qu’à l’étranger notamment à Berlin, Cannes, Avignon, Rabbat. En 1999, il crée l’association Théâtres Écritures ayant pour objet la réalisation et la publication d’une revue intitulée Frictions, pour favoriser la réflexion et la recherche dans le domaine du spectacle. Robert Cantarella est nommé directeur du Centre dramatique national de Dijon en juillet!2000 où il crée le festival Friction en mai, ayant pour vocation de montrer les formes nouvelles de l’écriture scénique. En 2006, il réalise La Route, film de fiction d’une heure pour la création Ça va de Philippe Minyana. De décembre!2005 à mars!2010, il a été codirecteur du CENTQUATRE à Paris, lieu de résidence d’artistes. En 2012, il a créé la nouvelle pièce de Noëlle Renaude, La Petite Maison et un texte de Christophe Honoré Un jeune se tue.