CLARA HASKIL, PRÉLUDE ET FUGUE

CLARA HASKIL, PRÉLUDE ET FUGUE

Théâtre du Rond Point

  • Paris, 75008
  • Du 08/03/2023 au 26/03/2023
  • Durée : 1h30
  • Tout public
  • À partir de 0 €
Ce spectacle n'est plus à l'affiche actuellement
Dans un texte ciselé, partition minutieuse, l’auteur Serge Kribus fait entendre les voix de l’enfant, de l’artiste accomplie et de son entourage.

Découvrir le spectacle

« Parmi mes amis, disait Charlie Chaplin, j’ai pu côtoyer trois génies : le professeur Einstein, Winston Churchill, et Clara Haskil ». 1960, veille de concert, Clara Haskil vient de faire une chute dans un escalier mécanique de la gare de Bruxelles. La pianiste, au sommet de sa gloire, voit alors la maison de son enfance dans l’incendie, à Bucarest, puis sa vie tout entière. Dans un texte ciselé, partition minutieuse, l’auteur Serge Kribus fait entendre les voix de l’enfant, de l’artiste accomplie et de son entourage. Réalisateur et metteur en scène, Safy Nebbou découvre les interprétations et la vie de Clara Haskil. Il identifie aussitôt la grâce et la sensibilité extrêmes de la pianiste à l’actrice Laetitia Casta, qui lui a fait part de son désir de revenir au théâtre, de s’y risquer seule.


Les avis sur le spectacle

La presse en parle

FIGAROSCOPE

« L’auteur Serge Kribus relate le destin méconnu d’une artiste devenue légende. Safy Nebbou évoque ici la “dimension romanesque” de Clara Haskil, ses espoirs et ses doutes. Un spectacle formidable ! »

MIDI LIBRE

« Disons-le d’emblée : la performance de Laetitia Casta dans Clara Haskil, prélude et fugue est époustouflante […] Elle révèle une magistrale dimension de comédienne […] Un jeu de virtuose pour un rôle choral dans l’efficace et esthétisante mise en scène de Safy Nebbou. »

TELERAMA SORTIR

« Laetitia Casta ravive sur scène l’histoire de Clara Haskil, pianiste roumaine surdouée, qui ne s’émancipait de sa peur et de ses doutes qu’une fois assise devant son clavier. »

Théâtre du Rond Point

Théâtre du Rond Point
Théâtre du Rond Point
Théâtre du Rond Point
Le Théâtre du Rond-Point est un théâtre parisien situé dans le huitième arrondissement, au croisement de l'avenue des Champs-Élysées et de l'avenue Franklin D. Roosevelt. Le bâtiment actuel a été construit en 1860 par l'architecte Gabriel Davioud en remplacement de la rotonde de Jacques Ignace Hittorf inaugurée en 1839. Le lieu, connu sous le nom de Panorama des Champs-Élysées, accueille alors des peintures à 360° figurant des batailles historiques ou des destinations lointaines. La mode des panoramas passant, le bâtiment est transformé en Palais de Glace en 1894. Il dispose d'une patinoire de 850 mètres carrés, d'un café, d'une promenade et d'une estrade pour orchestre. Le Palais de Glace rencontre un large succès auprès des parisiens de la Belle Époque et reste en activité jusqu'aux années 1970. Le bâtiment est ensuite converti en théâtre, en 1981, pour accueillir la compagnie Renaud-Barrault qui doit quitter l'ancienne gare d'Orsay transformée en musée. De 1981 à 1991, le Théâtre du Rond-Point présente ainsi des oeuvres contemporaines, mais aussi des spectacles traditionnels d'Extrême-Orient. Entre 1991 et 1994, le lieu est confié par le Ministère de la Culture à une association présidée par Robert Abirached. Il héberge alors l'Académie Expérimentale des Théâtres, dirigée par Michelle Kokosowski, et accueille une partie de la programmation de la Maison des Cultures du Monde et du Festival d'Automne à Paris. Entre 1995 et 2000, la salle est dirigée par Marcel Maréchal qui souhaite y présenter "le théâtre de notre temps". Après un intérim assuré par Philippe Buquet en 2000-2001, la direction du Théâtre du Rond-Point est confiée à l'homme de théâtre et cinéaste Jean-Michel Ribes, qui s'engage à n'y produire et diffuser que des auteurs vivants.

2 Avenue Franklin Delano Roosevelt
75008 Paris