Affiche de Dernier coup de ciseaux
  • Paris, 75008
  • Du 04/02/2023 au 18/05/2024
  • Durée : 2h00
  • Tout public
  • À partir de 0 €
5 avis
Ce spectacle n'est plus à l'affiche actuellement
"Alors là on vous propose une bonne tranche de rigolade contre un peu de votre matière grise !"

Découvrir le spectacle

Depuis 12 ans au Théâtre des Mathurins ! Elue Molière de la Meilleure Comédie en 2014. Une comédie policière interactive. Un meurtre est commis chaque soir et c’est au public de résoudre l’enquête. 30 ans de succès et Guinness des records de longévité aux USA ! plus de 9 millions de spectateurs à travers le monde. Un salon de coiffure, un meurtre, un flic… des suspects, à vous de jouer ! La première pièce dont le public est le héros…

Le mot de BAM

Alors là on vous propose une bonne tranche de rigolade contre un peu de votre matière grise ! Et oui, car dans Dernier coup de ciseaux, les comédiens vous mettent à contribution pour tenter d'élucider le meurtre qui vient d'avoir lieu. De quoi vivre l'enquête de police la plus déjantée de votre vie !

Les avis sur le spectacle

les Spectateurs BAM en parlent

5 avis
Très bonne pièce de théâtre

Nous avons passé un bon moment. Très appréciable que la pièce soit interactive et que le public soit impliqué dans la recherche du coupable.

Camille C.
Il y a 4 mois
représentation du 02/03/2024
Très bon

Très bon un peu long

christian r.
Il y a 7 mois
représentation du 17/11/2023
A voir absolument !

Vous voulez passé un bon moment de manière ludique à rigoler? Allez y les yeux fermés!

Alice P.
Il y a 9 mois
représentation du 06/10/2023
Superbe

Superbe show qui mêle humour, enquête et interaction public ! Petit bémol pour la fin qui, du fait de l'improvisation, paraissait un peu "facile".

Rachel L.
Il y a 10 mois
représentation du 25/08/2023
Comédie très prenante, très drôle

La pièce la plus drôle que j'ai vu depuis longtemps, originale, interactive,très belle prestation des comédiens (Bioret, Hugny ,Thomas, Samuel, Aze, Bord) et cela dure 2h!

muriel l.
Il y a 10 mois
représentation du 09/08/2023

Théâtre des Mathurins

Théâtre des Mathurins
Théâtre des Mathurins
Théâtre des Mathurins
Théâtre des Mathurins
Dès 1893, il existait à cet emplacement un grand salon, susceptible d’être loué, ouvert au public et pouvant accueillir au grand maximum 300 personnes. Il n’y avait à l’époque ni de scène, ni même d’estrade ou de loges d’artistes. On y organisait plutôt des concerts. La salle est modifiée une première fois en 1897 par l’architecte Salvan puis en 1898 par Rochet pour devenir la salle des Mathurins inaugurée le 10 octobre de la même année sous la direction de la divette Marguerite Deval. En 1910, la salle prend le nom de Théâtre de Monsieur, puis des Mathurins Nouveaux jusqu’en 1912, date à laquelle on la baptise Théâtre des Mathurins. Celui-ci est fermé puis réouvert en 1919 à la demande de Sacha Guitry, qui enjolive le théâtre. Sous le parterre il fait aménager un bar pouvant servir de galerie d'expositions et baptise le théâtre «Théâtre de Sacha Guitry». En 1922, on décide d'agrandir et de changer radicalement la décoration. Le projet est confié à Charles Siclis, jeune architecte en vogue. Si l'intérieur a évolué au fil du temps en perdant de sa cohérence, la façade du théâtre possède toujours un intérêt non négligeable. Il a fallu beaucoup de courage et de talent pour réaliser ce manifeste délirant de modernité, qui, incongrûment s'impose aux niveaux inférieurs d'un immeuble de rapport, représentatif du confort bourgeois. Siclis n'a pas hésité à jouer sur le contraste entre ancien et moderne et les a mariés dans une composition qui prend valeur de symbole. Le théâtre avec sa propre logique plastique s'oppose et dénonce les bow-windows des étages supérieurs. Aucune autre réalisation de Siclis n'a pu nous parvenir comme celle-ci, presque intacte, alors qu'il fut certainement le plus inventif des architectes d'entre les deux guerres. Il est perçu par ses contemporains comme un esprit indépendant. Tandis que le critique Jean Locquin voit en lui «un constructeur poète», Robert Mallet Stevens écrit de lui en 1937 : «la fantaisie, qui est une des qualités évidentes de Charles Siclis a été mille fois plagiée, mais rarement égalée...» Dès le début des années 20, Charles Siclis est associé au développement de la Côte basque où il installe une agence. Il dessine de nombreux projets (intérieurs, boutiques, villas...) dans un style qui intègre les traditions classiques et néo-basques au modernisme. Après la reconstruction du Théâtre des Mathurins, il devient célèbre grâce aux théâtres, cinémas et restaurants qu'il construit à Paris. On lui doit notamment les Théâtres Saint-Georges et Pigalle.

36 Rue des Mathurins
75008 Paris