Affiche de MADAGASCAR : Une Aventure Musicale
  • Paris, 75010
  • Du 19/10/2024 au 29/12/2024
  • 11h00 et 14h00
    Durée : 1h30
  • Tout public
  • À partir de 20,20 €
Rempli de personnages extravagants, d'aventures à gogo et d'une musique optimiste, vous n'aurez d'autre choix que de « Move It, Move It ! »"

Découvrir le spectacle

Alex le lion est le roi de la jungle urbaine, principale attraction du zoo de Central Park à New York. Lui et ses meilleurs amis – Marty le zèbre, Melman la girafe et Gloria l'hippopotame – ont passé toute leur vie en captivité heureuse devant un public admiratif et avec des repas réguliers qui leur étaient fournis. Insatisfait de sa vie seul, Marty laisse sa curiosité prendre le dessus et s'enfuit – avec l'aide de quelques pingouins phénoménaux – pour explorer le monde.Rejoignez Alex, Marty, Melman, Gloria et ces pingouins hilarants et comploteurs alors qu'ils montent sur scène pour l'aventure musicale de leur vie. 

Rempli de personnages extravagants, d'aventures à gogo et d'une musique optimiste, vous n'aurez d'autre choix que de « Move It, Move It ! »

Équipe artistique

Réserver mes billets
À partir de 20,20 €

Chargement du calendrier...

Theatre du Gymnase Marie Bell

Theatre du Gymnase Marie Bell
Theatre du Gymnase Marie Bell
Theatre du Gymnase Marie Bell
Situé à l'emplacement des jardins de l'hôtel du baron Louis, et sur une partie du cimetière de la paroisse de Bonne-Nouvelle (fermé avant la Révolution), le théâtre est inauguré le 23 décembre 1820 par Delestre-Poirson. Le Gymnase-Dramatique devait servir de lieu d’entraînement aux élèves du conservatoire, en n’y représentant d'abord que des pièces en un acte ou réduites à un seul acte. Poirson fit rapidement jouer des pièces de deux actes, puis de trois, et fit un contrat exclusif à Eugène Scribe. Il fit installer l’éclairage au gaz dès 1823 et, par les bonnes grâces de la duchesse de Berry, le lieu s’enorgueillit en 1824 du titre de théâtre de Madame. Jeton à l'effigie du théâtre du Gymnase. Fermé en juin 1830 pour rénovation, le théâtre reprit, après la révolution de Juillet, le nom de Gymnase-Dramatique. En 1844, Montigny prend la direction du théâtre, et pour attirer un public plus nombreux, abandonne peu à peu le répertoire de pièces morales et édifiantes pour favoriser le genre sentimental, plus en vogue, avec « situations compromettantes, turpitudes froides, effronteries calculées, sanglots et agonies ». Les dramaturges s’appellent Balzac, Émile Augier, George Sand, Edmond About, Victorien Sardou, Octave Feuillet, Meilhac et Halévy, Alexandre Dumas père et fils.

38 Boulevard de Bonne Nouvelle
75010 Paris